on s'en doutait

Publié le par UNSA

Les conséquences d'une sortie du CAC 40 :

 

PARIS, 6 septembre (Reuters) - NYSE Euronext a annoncé jeudi soir la sortie de PSA Peugeot Citroën PEUP.PA de l'indice CAC 40, épilogue de l'année noire qu'a connue le constructeur automobile mais dont les conséquences sont jugées plus symboliques et techniques que financières par les gérants et analystes interrogés par Reuters.

Le premier constructeur automobile français, comme attendu, quittera l'indice vedette de la Bourse de Paris le 24 septembre pour y être remplacé par le chimiste belge Solvay SOLB.BR . (voir ID:nL6E8K6HHW )

La sortie d'un indice réduit la liquidité du titre concerné, soulignent les analystes. A l'inverse, la liquiditié de la valeur qui intègre l'indice augmente à la faveur des ventes et achats des fonds indiciels et semi-indiciels, qui cherchent à répliquer au plus juste un indice.

Cette sous-performance ou surperformance est souvent limitée à à la période comprise entre l'annonce - ou les rumeurs - de modification de l'indice et sa mise en oeuvre effective, précisent-ils.

Selon EuroPerformance, l'agence spécialisée dans la mesure de l'analyse de la performance des fonds d'investissement européens, les encours des fonds indiciels CAC 40 de droit français s'élevaient à 7,6 milliards d'euros à fin juillet.

Faire partie d'un indice comme le CAC 40 "favorise la liquidité, ce qui est un avantage pour les actionnaires, et cela permet de s'assurer une couverture médiatique ou une représentation supérieure", commente Frédéric Jamet, directeur de la gestion chez State Street Global Advisors France.

"En revanche cela se paye par un renchérissement des cours, ce qui réduit donc la perspective de performance absolue de la valeur. Les titres en dehors des indices sont moins liquides, mais ils bénéficient d'une prime de liquidité, ce qui rend plus élevé leur potentiel de performance", ajoute-t-il.

UN IMPACT À RELATIVISER

Soulignant également l'existence de nombreux indices boursiers (sectoriels, globaux), les gérants relativisent la sortie d'une valeur d'un indice, celle-ci pouvant très bien rester au sein d'un autre, comme PSA, qui malgré son exclusion du CAC 40 reste encore présente dans le MSCI Europe

.MIEU00000PEU .

Sortir du CAC 40, "c'est aussi un mal pour un bien car cela permet à une entreprise de disposer d'une marge de manoeuvre plus grande en ayant le mérite de ne plus être dans les fonds indiciels" souligne Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion. Notamment à la faveur d'une restructuration.

Air France-KLM AIRF.PA , qui a quitté le CAC 40 en septembre 2009, devrait par exemple mettre en oeuvre à l'automne son plan "Transform 2015" sans avoir à subir les à-coups supportés par le titre PSA depuis l'annonce de la fermeture de l'usine d'Aulnay, au gré du crédit que les investisseurs accordent à ses chances de réussite de la restructuration engagée. ID:nL6E8J2H94

"La présence d'une valeur dans le CAC 40 peut freiner la volonté de croissance externe d'une entreprise", ajoute Christian Jimenez. Il explique que PSA aurait ainsi pu racheter la totalité de General Motors GM.N en 2008, mais qu'à l'époque l'annonce d'une telle opération aurait fait chuter son titre de 30%.

"Comme dirigeant d'une entreprise, vous avez la responsabilité de la rentabilité de la société à moyen long terme, pas de votre cours de Bourse à court terme", rappelle Frédéric Jamet.

En outre, une sortie du CAC 40 n'est pas une décision définitive et rien n'empêche le conseil scientifique des indices de réintégrer la valeur par la suite.

Depuis la création de l'indice, plusieurs valeurs en sont ainsi sorties avant d'y revenir, comme Alstom ALSO.PA (sortie en avril 2002, retour en juillet 2006), Pernod Ricard PERP.PA (novembre 1997 / mai 2003), Legrand LEGD.PA (mai 2000 / décembre 2011) ou Cap Gemini CAPP.PA (novembre 1993 / février 1998).

Les experts composant le conseil scientifique des indices, qui se réunit au moins quatre fois par an à des dates tenues secrètes, sont chargés pour le CAC 40 de sélectionner les 40 valeurs cotées sur NYSE Euronext Paris les plus représentatives à l'aide de classements des capitalisations flottantes et des volumes échangés

Commenter cet article