Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Police et Gendarmerie 2013 : Plutôt Focus et C-Max que C4 et Picasso

Publié le par UNSA

et montebourg donnera des leçons à PSA...

 

 

Ford Police et Gendarmerie française 600x424 Police et Gendarmerie 2013 : Plutôt Focus et C Max que C4 et Picasso

A l’heure du « Made in France » érigé en dogme politique et mode de consommation, on vient d’apprendre que dans le cadre de l’appel d’offre mis en place pour renouveler une partie du parc automobile des forces de l’ordre, l’UGAP avait choisit Ford plutôt que Citroën pour un lot de 1400 autos destinées à entrer en service au printemps prochain.

Jusqu’à maintenant, la Gendarmerie et la Police disposaient, entres autres, de Renault Mégane et de Scenic comme véhicules d’intervention « sérigraphiés ». Ceux ci ont vieilli, fait leur temps et il était venu le moment de les changer. C’est donc dans le cadre d’un très classique appel d’offre que l’Union Générale des Achats Publics a rendu sa décision et ses arbitrages pour un achat total de plus de 4000 voitures d’intervention et de fonction (11 types différents). Au final l’UGAP a choisit :

- Peugeot : 2300 véhicules
- Ford : 1400 véhicules
- Renault : 400 véhicules
- VW : Plusieurs dizaines de Passat pour les cadres de la Police et de la Gendarmerie

Il semble que Citroën concourait pour le même lot que Ford qui, avec cet appel d’offre, va revenir dans les garages de nos gendarmeries et nos commissariats. On voit d’ailleurs circuler encore pas mal de Focus SW et de Transit aux couleurs de la Gendarmerie française. Certains s’étonnent de voir Ford prendre le dessus sur le constructeur aux chevrons dans un tel appel d’offre mais il ne faut pas oublier que l’aspect financier prime souvent dans ce genre de marché tout comme certaines directives européennes qui imposent d’élargir et d’ouvrir le marché à tous.
D’autres ont noté que ce choix d’achat de 1400 Ford intervenait quelques semaines après que Ford a fait le choix de maintenir 1000 emplois salariés sur le site bordelais de Blanquefort. L’UGAP se défend bien évidemment d’avoir pris une décision « politique » et assure avoir fait objectivement son choix en se basant sur les critères habituels des marchés publics automobiles. Pour aller dans le sens de UGAP, n’oublions pas objectivement, que ces appels d’offres ne sont pas venus avec la nouvelle majorité mais qu’ils remontent bien à celle qui gérait la France lors de la précédente mandature. On se rappellera qu’il n’y a pas si longtemps, la Poste équipait ses facteurs de mobylettes et scooters Kymco au détriment de Peugeot.

Enfin sachez que pour rassurer et sécuriser la décision de l’Union Générale des Achats, son vice président, J.M Borne a fait une sortie en déclarant : »Il s’agit d’un engagement assez marginal au regard de nos achats qui s’élèvent à environ 20.000 véhicules/an. Ainsi sur ses 20.000 autos achetées chaque année, Renault représente 14.200 véhicules, Peugeot environ 3.000 véhicules et le solde est à répartir entre les autres constructeurs dont Ford fait ou non partie chaque année. Ford n’est pas une nouveauté puisqu’il a déjà livré des autos aux forces de l’ordre. » Rien de bien neuf au final mais on est d’ailleurs surpris de ne pas avoir vu une sortie de notre bouillant ministre du redressement productif sur un thème qui lui est cher !

 

Commenter cet article