PSA-Accord de compétitivité à Sevelnord avec 3 syndicats-sces :

Publié le par UNSA

Cet accord, qui sera effectif à partir du 1er janvier 2013, prévoit un gel des salaires sur deux ans et une flexibilité accrue en fonction des cadences.

L'accord de compétitivité proposé par la direction du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën pour pérenniser le site de Sevelnord (Nord) a été signé par trois syndicats représentant la majorité du personnel, mais pas par la CGT,

Les signataires sont le SPI-GSEA, syndicat maison majoritaire à Sevelnord, la CFE-CGC et Force ouvrière.

L'usine de Sevelnord, qui emploie 2.700 salariés, craint pour son avenir depuis que Fiat  a décidé de ne pas renouveler son partenariat sur place après 2017.

Le site produira encore des utilitaires pour le groupe italien jusqu'en 2016, et également pour Toyota  à partir de l'année prochaine. Mais au-delà de ces véhicules, l'attribution d'un modèle de nouvelle génération - nom de code K-Zéro - restait conditionnée à la signature d'un accord de compétitivité avec les syndicats.

Cet accord, qui sera effectif à partir du 1er janvier 2013, prévoit un gel des salaires sur deux ans et une flexibilité accrue en fonction des cadences.

"Nous avons obtenu la garantie de l'emploi sur la durée de l'accord, celui-ci est conclu non pas pour une durée de cinq ans, mais pour trois ans renouvelables avec une autre période de deux ans", a déclaré Pascal Lucas, représentant CFE-CGC chez PSA Sevelnord.

"Nous espérons maintenant avoir très rapidement un engagement sur le nouvel utilitaire. L'accord étant désormais signé, il ne reste plus à PSA qu'à communiquer la bonne nouvelle. Vu la pression qu'ils nous ont mis pour signer, la nouvelle ne devrait pas tarder", a-t-il ajouté.

 

Commenter cet article