PSA Peugeot Citroën doit 8 à 15.000 euros à d'anciens salariés

Publié le par UNSA

Suite à un nouveau calcul d'indemnités de départ anticipé à la retraite, PSA Peugeot Citroën va devoir payer des sommes de 8.000 à 15.000 euros à d'anciens salariés. Environ 3.000 personnes sont concernées.

Sur le site PSA de Poissy © Reuters Benoit Tessier

Rares sont les bonnes nouvelles pour les salariés du secteur automobile en ce moment. Et pourtant, environ 3.000 anciens salariés de PSA Peugeot Citroën vont pouvoir bénéficier du versement d'une indemnité qu'ils n'attendaient pas forcément.

En 1999, le plan Casa (Cessation d'activité des salariés âgés) permettait aux salariés du groupe PSA Peugeot Citroën de partir en départ anticipé à la retraite à 55 ans. En 2008, les indemnités de ce plan de départ étaient recalculées en faveur des salariés. Se rendant compte qu'ils n'avaient pas bénéficié du nouveau calcul, quelques salariés, puis un syndicat, ont entamé une action en justice et obtenu gain de cause.

"La direction a joué le jeu"

"Ca ressemble plus à une erreur qu'à un acte volontaire", explique Christian Lafaye, délégué syndical central de PSA. "La direction a complètement joué le jeu et accepte de régulariser toutes les personnes qui en font la demande. Elles toucheront leur indemnité sous un mois", précise-t-il.

Envrion 3.000 salariés seraient concernés, pour des indemnités allant de 8.000 à 15.000 euros. Coût total pour le groupe : environ 40 millions d'euros

info franceinfo

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article