PSA vend ses bijoux de famille

Publié le par UNSA

OFFICIEL

PSA Peugeot Citroën est entré en négociation exclusive avec JSC Russian Railways (RZD) en vue d'un partenariat stratégique pour accélérer le développement de GEFCO

PSA Peugeot Citroën annonce qu'il est entré en négociation exclusive avec JSC Russian Railways (RZD) en vue d'un partenariat stratégique pour accélérer le développement de GEFCO. La mise en œuvre de ce partenariat stratégique permettrait à GEFCO d'accélérer son développement en alliant ses points forts et ceux de JSC Russian Railways (RZD). Cette démarche fait suite à la signature début 2012 par GEFCO d'un contrat logistique exclusif de long terme avec la Division Automobile de PSA Peugeot Citroën et d'un contrat similaire avec General Motors Europe en juillet 2012.

GEFCO, grâce à ce projet, pourrait non seulement poursuivre sa stratégie d'expansion géographique, en Chine, en Inde et en Amérique latine, mais aussi accélérer son développement en Europe Centrale et Orientale et plus particulièrement en Russie. RZD et GEFCO fourniraient une offre logistique inégalée entre l'Asie et l'Europe.

Ce partenariat permettrait également de diversifier les activités de GEFCO et de contribuer à la croissance de son chiffre d'affaires, créant ainsi un leader mondial de la logistique industrielle diversifiée.
Ce projet assurerait aux salariés de GEFCO une forte croissance de l'activité dans les années à venir. La continuité du management serait assurée, Luc Nadal conservant ses fonctions de direction. Le siège social resterait en France.

La participation cédée par PSA Peugeot Citroën s'élèverait à 75% du capital de GEFCO, pour un montant de 800 millions d'euros, après le versement par GEFCO à PSA Peugeot Citroën d'un dividende exceptionnel de 100 millions d'euros.

Un pacte d'actionnaires permettrait d'assurer la protection des intérêts des 2 parties ainsi que la qualité des services logistiques fournis par GEFCO à PSA Peugeot Citroën.

PSA Peugeot Citroën et GEFCO vont entamer un processus d'information et de consultation des instances représentatives du personnel. L'opération envisagée devra être soumise à l'approbation des autorités de la concurrence des pays concernés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article