Vols: attention a vous

Publié le par UNSA

Vols : PSA resserre les boulons

Les vols commis par les salariés dans les usines françaises de PSA Peugeot Citroën représentent, selon la direction, un préjudice annuel de 2 millions d’euros. Dont 220 000 pour le site de Sochaux.

 

Six jours de mise à pied : la sanction est tombée récemment pour ce salarié de l’atelier Ferrage du site sochalien de PSA Peugeot Citroën. Sa faute ? Il a eu la mauvaise idée de mettre en ligne sur le site leader de vente entre particuliers la paire de chaussures de sécurité qu’il avait reçue en dotation. En spécifiant ses nom, prénom et numéro de téléphone.

 

Le hit-parade des vols

Cette fermeté est la conséquence du Plan de sûreté du groupe et des biens mis en place par PSA et du renforcement de sa vigilance vis-à-vis des vols commis par ses salariés. Loin d’être anecdotiques, ceux-ci sont une vraie plaie. S’ils ont toujours existé, ils prennent une importance particulière à l’heure où le constructeur automobile est en proie à de graves difficultés. Pour l’ensemble de ses sites français, PSA évalue « aux alentours de 2 millions d’euros par an » le montant de son préjudice. Le site de Sochaux, lui, est concerné « à hauteur de 220 000 euros, dont 130 000 euros pour écarts d’inventaire ».

Au hit-parade des vols : les dispositifs antivols installés sur la colonne de direction des voitures, les EPI, ou équipements de protection individuelle (gants, lunettes, chaussures), et les outils (tournevis, pinces, clés, etc.). La direction sochalienne jette régulièrement un œil sur Internet pour débusquer les moins scrupuleux de ses salariés. Elle a aussi intensifié les contrôles de véhicules à la sortie de l’usine. Quand les voleurs sont identifiés, une plainte est systématiquement déposée (1), contrairement à une époque, pas si lointaine, où ce genre de problème était géré en interne. Ces vols ne font par ailleurs pas seulement l’objet de mises à pied, mais aussi de licenciements.

(1) En 2012, les vols qui ont débouché sur une plainte ont représenté un montant de 88 000 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article