Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

PSA remet les coopérations à l'ordre du jour

Publié le par presse

~~Presse

Carlos Tavares, nouveau patron de PSA, insiste sur les coopérations avec Toyota, GM, Ford, Fiat. 1,25 million de véhicules en collaboration sont prévus annuellement. sur le même sujet Tavares rêve de faire de DS l'Audi de PSA PSA: le redressement oui... mais pas pour tout de suite PSA accroît fortement ses ventes en Chine PSA: le grand tournant pour le constructeur français en crise On les croyait oubliées. Elles avaient été un temps plus ou moins sacrifiées à la fameuse grande alliance stratégique entre PSA et l'américain GM. Mais, las. Le mariage franco-américain a piteusement échoué... ne laissant du coup que des collaborations techniques ponctuelles entre le constructeur tricolore et Opel, la filiale allemande du mastodonte de Detroit. Pas suffisant. Quant aux accords passés fin mars entre PSA et le chinois Dongfeng, ils n'auront pas d'influence directe sur les activités européennes de PSA.

Du coup, Carlos Tavares, nouveau patron de PSA, remet l'accent sur la fameuse politique de coopérations tous azimuts, qui fut le credo de Jean-Martin Folz, président du groupe de 1997 à 2007. Ces coopérations avec Toyota, Ford, Fiat... "vont continuer", a ainsi assuré le nouveau président du directoire, qui compte sur elles pour "une stratégie produit ciblée" et "plus d'efficacité". 700.000 véhicules avec GM Le dirigeant souligne que les programmes de coopérations aujourd'hui en cours portent sur plusieurs centaines de milliers de véhicules.

"700.000 véhicules à terme" sont ainsi prévus avec GM.

Trois projets communs, sur des plates-formes PSA, sont en développement. Ils concernent des minispaces (remplaçants du Citroën C3 Picasso et de l'Opel Meriva), qui seront fabriqués à Saragosse, en Espagne, chez GM. Le premier véhicule sortira en 2016. Un deuxième projet porte sur des "SUV-monospaces compacts" (tel le remplaçant du Peugeot 3008), qui seront assemblés à Sochaux. Enfin, un troisième projet prévoit des petits utilitaires (fourgonnettes). Peugeot et Citroën ont dévoilé pour leur part au dernier salon de Genève, début mars, leurs nouvelles mini-citadines Peugeot 108 et Citroën C1 II, co-développées avec Toyota sur une plate-forme nippone, et produits en commun à Kolin, en République tchèque, dans une usine à 50-50. Ces modèles seront, ainsi que la Toyota Aygo II, commercialisés en juin. La coopération sur les mini-véhicules entre PSA et le japonais a débuté en 2005. 300.000 véhicules annuels pour les deux groupes sont prévus annuellement.

450.000 entre PSA et Toyota

Par ailleurs, PSA et Toyota étudient ensemble un futur utilitaire moyen qui sera produit chez le français à Sevelnord (Nord). 150.000 unités sont envisagées au total chaque année. Soit "450.000" véhicules conjoints au total entre PSA et Toyota. PSA et Fiat ont par ailleurs décidé de proroger jusqu'en 2019 leur production conjointe de gros fourgons chez Fiat à Val di Sangro, dans le sud de l'Italie, à raison de "100.000 exemplaires annuels". Même si elle s'amenuise au fur et à mesure des années, cette coopération franco-italienne dans les utilitaires n'en remonte pas moins à 1981. PSA vend aussi au compte-gouttes des 4x4 d'origine japonaise Mitsubishi. Baptisés Peugeot 4008 et Citroën C4-Aircross, ces modèles compacts produits au Japon sont toutefois vendus trop chers et constituent un échec.Ce sont les restes d'une tentative d'alliance avortée entre PSA et Mitsubishi.

Moteurs avec Ford, BMW

Des modèles sont produits en commun, mais pas seulement. Il y a aussi des moteurs. PSA partage de la sorte la quasi-totalité de ses diesels avec l'américain Ford depuis 2001. Les volumes annuels avancés par Carlos Tavares sont de "2,3 millions d'unités". PSA et BMW ont récemment divorcé dans l'étude des futurs systèmes hybrides. Leur co-entreprise a été reprise intégralement par le groupe bavarois. Mais, les deux firmes poursuivent cependant leur collaboration dans les moteurs à essence, laquelle remonte à 2006. Plus de 3,5 millions de moteurs ont été déjà fabriqués. Cette coopération doit toutefois cesser, BMW ayant choisi d'étudier et fabriquer ses propres motorisations. Au total, ce sont pas moins de 1,25 million de véhicules qui sont - ou seront - fabriqués annuellement en coopération entre PSA et ses partenaires. Ainsi, la firme tricolore "économise-t-elle 100 millions d'euros par an en synergies". Depuis leur démarrage, ces coopérations internationales ont généré au cumul 10,3 millions de véhicules et 28,5 millions de moteurs. Pas rien.

Alliance financière avec Dongfeng

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, en crise, a officialisé le 26 mars dernier, à l'occasion de la visite du président chinois à Paris, son mariage avec le chinois Dongfeng, sous l'égide de l'Etat français. L'accord a été signé en présence de Xi Jinping et du chef de l'Etat français François Hollande à l'Elysée. L'alliance prévoit que l'Etat et le constructeur chinois déboursent chacun 800 millions d'euros pour prendre l'un et l'autre 14% du capital de PSA. Les deux groupes collaboreront ensuite davantage techniquement et industriellement en Chine - où ils avaient déjà traditionnellement une co-entreprise - et en Asie. Mais pas ailleurs.

Partager cet article

Repost 0

CR CE du 10 avril

Publié le par UNSA PSA

Partager cet article

Repost 0

Presentation CE

Publié le par UNSA

Partager cet article

Repost 0

Le numéro un de PSA écarte l'ouverture de nouvelles usines en Europe

Publié le par UNSA

presse

 

Le nouveau président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares, a écarté jeudi la possibilité d'ouvrir de nouvelles usines en Europe "dans les prochaines années", évoquant des "surcapacités" du constructeur automobile français.

"PSA n'est pas du tout en situation de créer de nouvelles usines dans les prochaines années" en Europe, a-t-il dit devant des journalistes à Lisbonne. "Nous avons déjà des surcapacités et devons accélérer l'amélioration de l'efficacité de nos usines", a-t-il ajouté.

Interrogé sur les perspectives de l'usine de PSA au Portugal située à Mangualde (nord), il s'est contenté de déclarer que son avenir dépendrait de ses "résultats et performances".

"L'avenir de industrie automobile au Portugal passera par l'exportation", a-t-il relevé. L'usine de Mangualde qui a fabriqué l'an dernier 56.713 véhicules utilitaires, des Berlingo et des Partner, exporte 95% de sa production, notamment en Espagne, France et au Royaume-Uni.

La taille du marché automobile au Portugal est très limitée: 126.684 unités ont été vendues l'an dernier, soit une hausse de 11,7%. Selon les estimations de M. Tavares, les ventes de l'ensemble des constructeurs devraient atteindre environ 150.000 véhicules cette année, soit une hausse de 20%.

Le marché portugais de l'automobile est loin d'avoir retrouvé son niveau d'avant la crise. Après un pic à 420.000 voitures en 2000, les ventes de véhicules franchissaient régulièrement la barre des 270.000 unités avant 2010.

"Nous avons l'ambition de devenir le premier groupe automobile au Portugal", a encore déclaré le patron de PSA. Le groupe est actuellement numéro deux au Portugal, avec une part de marché d'environ 16%, derrière Volkswagen.

M. Tavares a critiqué par ailleurs le coût élevé de l'énergie électrique au Portugal, estimant qu'il était "40% supérieur aux tarifs en France", ce qui pèse sur la compétitivité des entreprises.

"C'est très pénalisant, car pour fabriquer une voiture, la consommation d'énergie est très élevée", a-t-il souligné avant d'aborder ce sujet lors d'une rencontre avec le secrétaire d'Etat aux Transports Sergio Monteiro.

L'ancien numéro deux de Renault, originaire de Lisbonne, qui a pris les rênes du groupe le 31 mars, doit dévoiler le 14 avril un nouveau plan stratégique, qui courra jusqu'en 2016.

Partager cet article

Repost 0

Objet : rattrapage de production sur le périmetre L DW /Ca8 suite panne sablerie Alu

Publié le par UNSA

info Dir.

En raison de la panne survenue en sablerie ALU lundi 31 mars, nous avons perdu plus d’une équipe de production sur la ligne DW et le Ca8.

Afin de rattraper ce manque de production et d’assurer les livraisons clients, il est nécessaire d’engager une séance supplémentaire ce vendredi 4 Avril sur la LDW et le Ca8 ainsi que sur le PL en C01.

CA8, LDW et PL6 .

Cette séance supplémentaire qui aura lieu vendredi 4/4 de de 19h15 à 02h15,  est décidé dans un délai inférieur aux  7 jours de prévenance, elle sera donc hors modulation et encodée en D 21.

Bien qu’il est d’usage de vous réunir en CE pour ce type d’information ; mon agenda  ne me permet pas de programmer un CE aujourd ‘hui. Je vous prie de bien vouloir m’en excuser.

Merci de votre compréhension

bien cordialement

Partager cet article

Repost 0

Rapport annuel sur l'emploi 2013

Publié le par UNSA

Partager cet article

Repost 0

Questions DP mars

Publié le par UNSA

bj voici les revendications DP UNSA de mars


DP mars
par UNSA

Partager cet article

Repost 0

reponses DP UNSA de janvier 2014

Publié le par UNSA

 
UNSA janvier 2014
par UNSA

Partager cet article

Repost 0

Modification du calendrier de travail suite à l’incendie

Publié le par UNSA

vis cornelou en cours de REE

DW et C8 production normal sur ligne

PL et  Noyautage Osbornen mode dégradées.

LM7 et C7 en normal

DV : 2 C. fonctionnent

pour ce WK

PL, LM, DV 7M >>> H+ aux moulages , 3ème eq de vendredi et 1ere du samedi.

ligne DW >>> H+ 3ème eq de vendredi  en finition.

 

WK de la S13:

PL, LM, DV 7M >>> idem ce WK

ligne DW/ C8  >>> H+ moulage, 3ème eq de vendredi et 1ere du samedi.

mise en place d'un VSD le 4avril sur LM7 et 4 Ca. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Peugeot : Louis Gallois est nommé président du conseil de surveillance - source

Publié le par UNSA

info presse

Le conseil de surveillance du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a nommé Louis Gallois à sa présidence, dans le cadre d'un vaste remaniement de sa gouvernance après l'arrivée de l'Etat français et du chinois Dongfeng Motor au capital, a révélé une personne proche du dossier mardi.

La nomination de Louis Gallois doit être validée par les actionnaires à la fin avril. L'ancien patron d'EADS était en concurrence pour le poste avec Gérard Hauser, l'ancien directeur général du fabricant de câbles Nexans.

Les deux dirigeants ont récemment rencontré la direction de Dongfeng, qui va prendre une participation de 14% dans Peugeot à l'issue d'une augmentation de capital de 3 milliards d'euros, à laquelle participera également l'Etat français. Dongfeng et l'Etat disposeront chacun de deux sièges au conseil de surveillance de Peugeot à l'issue de cette opération.

Louis Gallois remplacera Thierry Peugeot, membre de la famille fondatrice, qui démissionne après l'abandon par la famille Peugeot de sa minorité de blocage.

Il travaillera en tandem avec Carlos Tavares, nommé président du directoire de Peugeot en remplacement de Philippe Varin.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>